Les différents types de mariage

De nos jours, on se marie pour officialiser la volonté de poursuivre une vie à deux. C’est le point de départ d’une nouvelle aventure “pour le meilleur et pour le pire”. Mais le mariage n’a pas toujours été associé à l’amour et au-delà de l’aspect romantique, il implique des engagements. Découvrez tout ce qu’il y a à savoir sur cette union qui donne lieu à de somptueuses célébrations.

Mariage : définition

Ce n’est certes pas très romantique mais les dictionnaires présentent le mariage comme un acte engageant deux personnes à s’unir selon le Code civil et/ou les lois religieuses. Ce qu’il faut retenir, c’est que le mariage officialise une relation sous forme d’un engagement mutuel. Vous prendrez soin de l’être aimé tout au long de votre parcours à deux et réciproquement.

different type mariage

Choisissez le type de mariage qui vous correspond

L’origine du mariage

Comme mentionné plus tôt, le mariage ne s’est pas toujours fondé sur la profondeur des sentiments. Dans l’Antiquité, les femmes n’avaient pas leur mot à dire. Elle était soit kidnappée par son futur époux, soit offerte à celui-ci par sa propre famille. Le mariage était donc une transaction qui permettait d’assurer la perpétuité d’une lignée en plus de consolider l’alliance entre les clans.

L’enlèvement de la jeune fille devient obsolète à l’époque romaine même si elle n’a toujours pas son mot à dire. A l’époque, les jeunes filles étaient en âge de se marier dès leurs 12 ans. L’autorité paternelle à laquelle elle est soumise est transmise à son futur époux qui devient son tuteur par la même occasion. Les membres de l’aristocratie étaient privilégiés dans la mesure où les femmes avaient le droit de conserver leurs biens, mais également leurs droits.

Dans l’Antiquité, on se mariait pour avoir des descendants, ce qui donne tout son sens à l’expression “devoir conjugal” qui permettait de procréer mais aussi de satisfaire les époux. Les manifestations de tendresse en public étaient prohibées.

Le mariage évolue durant le Moyen-âge, époque à laquelle il est intégré aux sacrements de l’Eglise. Il est désormais obligatoire de publier des bans pour éviter les unions clandestines. A partir de 1542, les mariages chrétiens sont impérativement célébrés par un prêtre qui officie en présence de témoins. On se rapproche donc des célébrations telles que nous les connaissons aujourd’hui. Il faut toutefois préciser que les mariages conclus au Moyen-âge étaient indissolubles.

La notion de libre consentement émerge doucement au cours du 18e siècle. Même si les mariages de convenance courent toujours, de nouvelles unions basées sur un amour réciproque commencent à voir le jour. La révolution conduit à l’institution du mariage civil en 1792.

Les mariages d’amour l’emportent au 19e siècle et se perpétuent de nos jours. S’il était nécessaire de demander la main d’une jeune fille à son père pour pouvoir convoler en justes noces, le projet d’union n’implique aujourd’hui que les futurs mariés. Ils se choisissent, décident conjointement de progresser ensemble en se soutenant, en s’apportant une assistance mutuelle et en se promettant fidélité.

Autrefois réservé aux personnes de sexes opposés, le mariage peut être conclu entre des personnes de même sexe.

Type de mariage n°1 : le mariage civil

Le mariage civil est celui qui vous permet d’être légalement unis l’un à l’autre. Il se célèbre en mairie, ce qui requiert une succession de démarches administratives en amont, la mise en place d’une organisation précise avec rétroplanning notamment. Il faudra notamment préparer un dossier comportant un acte de naissance, une attestation de célibat, une pièce d’identité valide pour chacun des futurs époux. Le mariage civil requérant des témoins, il faudra présenter les fiches d’état civil des vôtres.

Lors de votre passage devant le maire, vous vous engagerez à rester fidèle l’un à l’autre, à vous porter assistance et secours, mais aussi à vous respecter mutuellement. Cet engagement vous permettra de devenir officiellement mari et femme au regard de la loi.

Les différents types de contrats

On distingue quatre types de contrats désignés sous le nom de régimes matrimoniaux. Le choix s’effectue en amont du mariage civil et définit les rapports que vous entretiendrez sur le plan patrimonial.

La communauté universelle implique que l’ensemble des biens des deux époux forment une unité. Cela concerne les biens acquis avant le mariage civil et tous ceux que vous achèterez par la suite. La communauté universelle s’applique également aux biens reçus par l’un et l’autre en héritage, les donations et les dettes.

La communauté d’acquêts est le régime matrimonial par défaut, appliqué si vous ne choisissez aucune autre forme de contrat de mariage. Il s’agit de régime qui prévoit que tous les biens acquis avant le mariage, de même que ceux reçus en héritage, acquis par succession ou par donation sont la propriété de celui/celle qui les possède. En revanche, les biens acquis à partir de la date du mariage civil sont communs.

type mariage

La séparation de biens pure et simple permet à chacun de préserver son propre patrimoine et donc de bénéficier d’une entière liberté financière. Les biens acquis avant et pendant le mariage, les placements, les dettes…sont gérés individuellement. Même les impôts sont séparés. Il est néanmoins possible de prévoir la mise en commun de biens spécifiques (votre logement principal, par exemple).

Enfin, la participation aux acquêts est un mix entre la communauté et la séparation des biens. Durant toute la durée de votre mariage, votre couple est soumis au régime de la séparation de biens. Si malheureusement, l’union ne fonctionne pas et se solde par un divorce, l’enrichissement de chacun est évalué puis partagé entre les conjoints.

Type de mariage n°2 : le mariage religieux

Le mariage religieux est un sacrement, ce qui en fait un événement fort en symbolisme. C’est un don de soi à l’autre, un rappel de l’amour que le Christ porte à l’Église. Basé sur le consentement, ce type de mariage permet au couple de s’aimer librement dans le respect des lois de Dieu. Il se fonde naturellement sur un amour sincère et profond grâce auquel vous pourrez respecter votre serment de fidélité.

Le mariage religieux “autorise” également le couple à avoir des relations intimes sans que cela ne soit considéré comme un péché, d’où la notion de liberté. Les témoins sont choisis avec soin car ils signent devant le prêtre, s’engageant eux-mêmes à épauler votre couple dans les moments difficiles et à partager vos moments de bonheur. Cependant, il faut savoir que le mariage religieux n’a pas de valeur légale. Il est donc indispensable de réaliser un mariage civil en amont avant d’échanger vos vœux devant le prêtre, vos témoins et tous vos invités. Cette formule est idéale si vous souhaitez un mariage clé en main.

Type de mariage n°3 : la cérémonie laïque

C’est un mariage qui reste symbolique dans la mesure où il est dépourvu de valeur légale et de sens religieux. La cérémonie est donnée pour que vous puissiez échanger vos vœux et vos alliances. C’est d’ailleurs une très belle façon de vous engager l’un aux côtés de l’autre en présence de vos proches si vous êtes non-croyant mais aussi si vous n’êtes pas encore prêt à signer les registres de la mairie. Portés par l’intensité de vos sentiments, vous fondez votre union sur ce que vous ressentez et sur les valeurs communes à votre couple.

different mariage

Quelle décoration pour quel type de mariage ?

Indépendamment du type de mariage que vous souhaitez célébrer, il y a un élément sur lequel vous ne pourrez pas faire l’impasse. On parle bien de la décoration qui vous plongera dans une belle atmosphère. Nous vous conseillons de vous rendre sur le site Save the deco afin de dénicher une belle décoration de mariage, peu importe le type ou le style que vous choisirez.

Décoration pour mariage civil

La cérémonie civile n’est pas seulement une formalité même si ça en a souvent l’air. D’ailleurs, vous pouvez apporter quelques touches personnelles bien qu’il soit impossible d’abuser de la fantaisie. Vous pouvez notamment discuter à l’avance avec l’officiant pour avoir l’autorisation d’agrémenter les chaises (ou bancs) avec des décorations de votre choix. Voyez également s’il est possible d’installer quelques arrangements floraux dans la pièce, de parsemer l’allée avec des pétales de roses…

La déco choisie devra être retirée après la cérémonie, à moins que le couple qui vous succèdera devant le maire ne soit d’accord pour la conserver. En complément, il est souvent possible de diffuser la musique de votre choix à l’entrée, pendant l’échange de consentement et à la sortie. Là aussi, il faut en discuter au préalable avec l’équipe de la mairie pour que tout soit fin prêt le jour J.

Vous aurez plus de liberté pour décorer le lieu de réception. Si vous comptez vous en tenir à cette unique cérémonie, voyez les choses en grand ! Vous pourriez par exemple choisir d’articuler l’ensemble autour d’un thème botanique. Pour ce faire, élaborez votre déco avec plusieurs déclinaisons de vert, quelques notes de beige, des éléments en blanc et des touches dorées. Les guirlandes de feuillage textile, les nappes en lin et les panneaux en bois seront parfaitement adaptés.
Décoration pour mariage religieux

Le mariage religieux se célèbre généralement à l’église mais ce n’est pas une obligation. Vous pouvez aussi vous marier sur une plage, dans un magnifique château ou dans un autre lieu. Cela vous offre beaucoup plus de liberté quant à l’élaboration de la déco.

Pour la cérémonie, nous vous suggérons une déco bohème pour un rendu chic et romantique. Suspendez des pancartes personnalisées sur les chaises des mariés. Utilisez des corbeilles en bambou pour contenir des fleurs naturelles séchées. Glissez des led dans des bocaux en verre agrémentés de couvercles en bois pour éclairer l’allée centrale que vous aurez recouverte d’un tapis blanc. Prévoyez une boîte en verre et métal ou en bois pour contenir vos alliances.

Pour la réception, vous pouvez garder le même thème en utilisant des vases décorés de jonc tressé ou de corde comme centre de table. Ils se marient très bien avec des nappes en gaze de coton couleur taupe. Si vous souhaitez utiliser des chemins de table, choisissez-les dans des tons de beige ou de jaune. Les matières comme la toile de jute ainsi que les imprimés floraux fonctionnent également très bien.

Décoration pour cérémonie laïque

Les cérémonies de mariage laïques se tiennent généralement en extérieur. Le thème pampa et terracotta serait parfait pour souligner le côté brut de votre union : aucune obligation, aucune pression, juste un amour pur qui apporte de la chaleur dans votre foyer. Pour le coup, montez une arche de ballons blancs que vous agrémenterez de feuilles de palme naturelles séchées. Utilisez des palettes pour fabriquer une estrade. Disposez des photophores en verre strié couleur safran de part et d’autre. Prévoyez aussi de belles compositions florales qui mêlent spiga, herbes de la pampa, phalaris…Privilégiez les associations de rose, orangé, brun, beige pour rester dans le thème terracotta.

Pour le lieu de réception, pensez aux chemins de table couleur noisette, bordeaux ou moutarde. Complétez avec des sets de table en toile de jute. Choisissez du bois ou du liège pour les marque-places. Les fleurs et feuilles stabilisées seront de parfaites alliées pour ajouter une note romantique à vos tables. Agrémentez également la salle avec des suspensions en jonc ou en raphia qui s’harmonisent à merveille avec les pots en terre cuite. Des fioles d’apothicaire en verre fumé pourront se transformer en bougeoirs ou en photophores. Un livre d’or en plexiglas sera du plus bel effet à votre cérémonie laïque.

Pour chaque type de mariage, il convient de peaufiner la déco. Celle-ci doit s’articuler autour du thème que votre couple aura choisi et ceux que nous venons de citer ne sont qu’un aperçu des possibilités. Vous avez un peu de mal à vous décider ? Pensez à mixer différents types de cérémonies et prévoyez une déco différente à chaque fois.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.